Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 16:12

Naissance des BB.

 

En octobre 1956, Moto-Revue annonce que Peugeot est sur le point de sortir un cyclomoteur, nommé ˝Cyrus˝ qui sera propulsé par un moteur Lavalette. Mal informé, il s’agit du BB2 L qui est lancé en fin d'année 1956. Ce BB est le premier vrai cyclomoteur Peugeot. Il n’emprunte rien à personne.

 

 BB2-L-1957.png

  Photo de mon BB2 L de 1957

 

Son moteur est équipé d’un cylindre en alliage léger est incliné à 30° sur l’avant. L’alésage est revêtu de chrome dur. Le carburateur est un Gurtner D12.D451 dont la prise d’air se trouve relié au tube principal de cadre sous la selle. La transmission se fait par une boite deux vitesses commandée par un levier à main (à gauche du guidon). L’embrayage est un multidisque acier/bronze fonctionnent dans l’huile. Ce bloc moteur tire long : 40km/h à fond de première et pas moins de 55km/h en seconde.

Son cadre tubulaire est équipé d’une fourche télescopique et d’une suspension arrière à coulisseau Vista. Le système de freinage des jantes 19˝ Rigida s’effectue grâce à des moyeux monobloc Prior. L’éclairage est confié à un très jolie phare Soubitez Ø110 et un feu rouge Soubitez Catalux 7.

P.S : En 1958, le BB2 L se verra décliné en BB2 sans suspension arrière.

 

 

Au salon moto de 1958 apparaît le BB2 sport.

 

Peugeot-BB2-SP.jpg 

 

 On retrouve toujours le même moteur mais équipé d’un carburateur plus gros (Gurtner J14.522).celui ci développe une puissance de 1,85ch à 5900tr/min. En 1959, l’embrayage est remplacé par une version garnie de Ferodo.

Le design de cette machine fut un événement pour la marque qui osé mettre en avant une certaine agressivité. Avec cette très jolie selle biplace Gauthier, ce réservoir aux formes arrondies et ce guidon court.

La production de BB2 cesse fin septembre 1960 et sera remplacé par le bloc trois vitesses.

 

Après avoir fait les BB2, Peugeot sort la génération BB Centri en octobre 1957.l’appellation Centri a été utilisé par la marque afin de toucher le grand publique sur la révolution technique que représente l’embrayage automatique à coupleur auto-progressif. Les touts premiers cyclomoteur à utilisé ce système sont les BB L (ou BB1) et les BB GL.

 

 Peugeot-BB-L-de-1958.jpg

Photo d'un BB L de 1958 d'un membre du forum des Peugeot BB

 

Le bloc moteur est inédit pour la marque. Le haut moteur et l’allumage sont celui des BB2, mais tout le reste est nouveau. Les carters sont en aluminium et ils intègrent la fixation inférieure et le support du stator… Le volant magnétique est lui aussi en aluminium. Le carburateur est un Gurtner D12.D453 sans cuve de décantation (celle-ci sera monté à partir des machine numéroter 10.600) dont la prise d’air utilise le même système que le BB2 L. Ce petit moteur développe pres de 1,8cv à 5500 tr/min.Du coté transmission, on se trouve face à un double embrayage automatique par coupleur à poudre. Ce type de coupleur était exploité dans le secteur des machines outils, mais complètement inédit dans le domaine des deux-roues. Ce coupleur est une cloche sertie qui contient 80 gramme de grenaille de fonte graphité, dans laquelle on trouve une hélice reliée à la poulie motrice. Ce système révolutionnaire d’après Peugeot n’était pas très apprécier des conducteurs car celui-ci est très bruyant et n’assure pas un débrayage total à l’arrêt. Malgré ces défauts, il sera utilisé jusqu’en 1963.

 

Embrayage-centrifuge-a-poudre-Peugeot-centri.jpg

  Embrayage centri

 

Pour finir sur la transmission Peugeot avait conçu une très jolie (a mon gout) poulie en aluminium.

En ce qui concerne la partie cycle, celle-ci est très proche du BB2 L, mais ne possède pas de suspension à l’arrière. Les gardes boues sont des simples sans bavolets. Le guidon utilise des poignées de frein inversé de marque CLB. Les roues de 19˝ sont équipées de moyeux Prior avec petit corps. Les caches moteur sont en deux parties de chaque coté.

 

Il y a bien sur un modèle plus complet qui se nomme BB GL (G pour grand et L pour luxe)

 

 Peugeot-BB-GL-1957.png 

 

Celui-ci est un BB L avec ˝options˝, gardes boues avec grands bavolets, leviers de freins classique, moyeux Prior à gros corps, compteur triangulaire E.D. Des petits détails qui amélioraient le confort de cette machine.

Le BB L et GL auront une carrière assez courte de 2ans et subiront des modifications très régulières. La fourche télescopique verra ses tubes s’agrandir de Ø29mm au lieu de Ø26mm. Le volant magnétique subira une cure d’amaigrissement à partir des châssis numéro 11.269. On verra apparaitre en aout 1958, la fameuse poulie acier (Le système pour passé en vélo de la poulie alu était apriori pas pratique car il fallait avoir toujours sur soi un tournevis), le bouchon de réservoir se verra déplacé sur le coté, les caches moteur changeront aussi et des petits détails…

 

PS : Lorsque l’on regarde le Bima 2 C Grand luxe d’octobre 1956, c’est tout simplement le BB GL. Il n’y a que le moteur qui change et les caches moteur.


 

1959 une année riche en modèle et d’évolution technique pour les BB.

Janvier 1959, la seconde génération de BB arrive. Fini les BB L et BB GL, voici les BB N, BB T, BB TL et BB TLS…

 

Tout d’abord le moteur

 

Moteur BB jusqu’en mai 1959

 

Toutes ces machines utilise toujours le même moteur mais utilise un carburateur Gurtner D10.521. De diamètre plus petit, celui-ci est mieux adapté au moteur. Par la suite en mai 1959 le moteur subit d’importante modification. Les carter sont modifié afin d’accueillir des roulements plus gros et des joint à spi moins encombrant. La bielle est modifiée pour pouvoir monter le nouvel embrayage centrifuge. Celui-ci est légèrement modifié afin de permettre un démontage plus facile. Le précédent utilisé un système d’écrou sur la bielle pour fixer le tambour d’embrayage et à mon avis cela à du posé quelque problème (Lors que j’ai du démonter mon embrayage sur mon moteur de BB L, j’ai eu énormément de mal arrivé sur cette écrou. J’avais qu’une peur, c’était de tout cassé car il ma fallu beaucoup de force pour l’avoir). Le cache allumage n’est plus en aluminium mais en plastique, et n’est plus fixé au carter par des visses mes par des caoutchoucs. Les pattes supérieures de fixation du moteur sont modifiées aussi car nous verrons plus tard que le cadre évolue.

 

Maintenant je vais vous décrire toutes ces parties cycles jusqu’en décembre 1959.

Moteur-BB1-centri.jpg

Moteur BB jusqu’en mai 1959

 

Toutes ces machines utilise toujours le même moteur mais utilise un carburateur Gurtner D10.521. De diamètre plus petit, celui-ci est mieux adapté au moteur. Par la suite en mai 1959 le moteur subit d’importante modification. Les carter sont modifié afin d’accueillir des roulements plus gros et des joint à spi moins encombrant. La bielle est modifiée pour pouvoir monter le nouvel embrayage centrifuge. Celui-ci est légèrement modifié afin de permettre un démontage plus facile. Le précédent utilisé un système d’écrou sur la bielle pour fixer le tambour d’embrayage et à mon avis cela à du posé quelque problème (Lors que j’ai du démonter mon embrayage sur mon moteur de BB L, j’ai eu énormément de mal arrivé sur cette écrou. J’avais qu’une peur, c’était de tout cassé car il ma fallu beaucoup de force pour l’avoir). Le cache allumage n’est plus en aluminium mais en plastique, et n’est plus fixé au carter par des visses mes par des caoutchoucs. Les pattes supérieures de fixation du moteur sont modifiées aussi car nous verrons plus tard que le cadre évolue.

 

Maintenant je vais vous décrire toutes ces parties cycles jusqu’en décembre 1959.  

BB-N-1958.jpg

Il y a le BB N (photo du modèle 1959), ce modèle est un BB L qui a perdu sa fourche télescopique pour une simple type vélo avec un très jolie phare Soubitez de Ø80mm monté sur un garde boue avec grands bavolets. Le moyeu avant est un Exceltoon RMM ou un Porthor. Le moyeu arrière est un Idéal petit corps ou un Prior petit corps et des caches moteur en un seul bloc. Sinon le reste de la partie cycle ne change pas.

 

 

Partie-cycle-BB-N.jpg

En mai 1959, le cadre lui aussi évolue, il devient plus robuste. Le garde boue arrière voit son bavolet s’agrandir et les caches moteur changent de forme.

Le BB N sera produit jusqu’en 1960.

 

 

BB-T-1958.jpg

  Le BB T (photo du modèle 1959) est un BB L qui a subit de petite modification comme l’adoption de grands bavolets sur les gardes boues, des moyeux Prior petit corps ou Leleu gros corps et des caches moteur en un seul bloc de chaque coté. Ensuite en mai 1959 il aura droit à la même évolution que le BB N, sauf que les moyeux Prior seront des gros corps et peu avoir un phare Cibié Ø105mm s’il a le compteur triangulaire E.D.

Le BB T sera produit jusqu’en 1963, la période 1960 à 1963 sera d’écrite plus tard

PS : BB T, T pour télescopique.

 

 

BB-TL-1958.jpg

 Le BB TL (photo du modèle 1959) est un BB T avec des gardes boues enveloppent (plus de bavolets) et des caches moteur en deux parties sur chaque coté. J’ai très peu d’information sur ce modèle. A priori il n’aura existé que six mois.

PS : Il faut dire qu’il est très proche du BB T.

 

 

BB-TLS-1958--2-.jpg

Le BB TLS (photo du modèle 1959) est un BB TL avec un cadre de BB2 L.

Son cadre subira une modification en fin d’année 1959.

Le BB TLS sera produit jusqu’en 1964, la période 1960 à 1964 sera d’écrite plus tard

 

 

Octobre 1960, la gamme des cyclomoteurs Peugeot évoluent !

Le bloc deux vitesses est remplacé par un trois vitesses, toujours par poignée tournante.

Le remplacent du BB2 sport se nomme tout simplement BB3 SP!

 

Peugeot-BB3-SP-1960--2-.jpg

 

Visuellement, il n’y a pas de grand changement si ce n’est la nouvelle fourche télescopique dont les tubes ont un plus gros diamètre, le réservoir a un peu de chrome sur les cotés, de nouveaux amortisseurs et un superbe échappement en mégaphone.

Mais le cœur de la ˝bête˝ a changé ! L’apparition d’un rapport supplémentaire sur la boite permet une meilleur exploitation malgré le fait que le système de passage des rapports à la poignée est été conservé…Contrairement à ce qui a été dit à l’époque, le haut moteur était inchangé ainsi que l’allumage et le carburateur. Ce nouveau moteur revendique une puissance 2,5 chevaux en sortie de boite au régime de 6600 tr/min. Cette augmentation de puissance par rapport au BB2 sport serai du a l’échappement (mieux accordé au moteur).

 

Dans la gamme BB3, il y a bien sûr un modèle plus polyvalent au caractère moins sportif.

Peugeot-BB3-T-selle-monoplace-1960.jpg

 

 Le modèle présenté est le BB3 T (remplaçant du BB2 L).

Ce BB n’est ni plus ni moins le SP avec une simple selle, porte bagage, guidon relevé et un petit saute vent…Coté moteur rien ne change sauf que ce modèle garde l’échappement des BB2.

 

PS : Je trouve cette machine d’un assez mauvais gout par rapport au BB2 L. on n’a pas cherché midi a 14 heures chez Peugeot à l’époque.

 

Peugeot-BB3-T-selle-biplace-1960.jpg 

Il y a aussi le BB3 T à selle biplace.

PS : il y a juste deux choses qui change (par rapport au BB3 SP) ; le guidon et l’échappement.

 

 

En 1960 les BB à embrayage automatique évoluent aussi! Mais au point de vu moteur il n’y a pas de grand changement si ce n’est les carburateurs qui différent selon les modèles.

En revanche les parties cycle changent un peu.

  

Tout d’abord, il y a deux classiques qui ont été conservé.

 

BB-T-1960.jpg

Le BB T

 

  BB-TLS-1960.jpg

Et le BB  TLS

 

La principal modification se situe au niveau du réservoir, il n’est plus bien rond mais ses cotés sont incurvés. Sur le BB TLS la partie incurvée est chromée.

 

 

Puis il y a les nouveaux modèles, Le BB S qui remplace le BB N

BB-S-1960.jpg

C'est le tout premier qui possède un cache moteur vraiment spécifique.

Lui aussi à le nouveau réservoir, des caches moteurs très basique et il n’y a plus de bavolets. Ce modèle a sa version à fourche télescopique qui se nom le BB ST.

 

BB-ST-1962.jpg

Ici il s'agit du modèle 1961

 

 

 

 

 

En 1960, Peugeot fait aussi sa révolution avec le BB V.





Published by Fred
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de breton en BB
  • Le blog de breton en BB
  • : Site sur les cyclomoteurs Peugeot BB
  • Contact

Recherche

Articles Récents